D’un point de vue optique pur, l’hypermétropie est le contraire de la myopie : les objets distants sont focalisés en arrière de la rétine à travers l’œil hypermétrope. L’hypermétropie est l’inadéquation de la puissance de l’œil par rapport à sa longueur.

L’œil, voit les objets d’autant plus flous qu’ils se rapprochent.

Sur une ordonnance l’Hypermétropie est repérée par le signe « + plus » ex : + 1.50.

Environ 9% des Français seraient hypermétropes, de tout âge.

Illustration www.guide-vue.fr

L’hypermétropie-amétropie de l’adulte est le plus souvent inférieure à 6 dioptries. Elle peut être de valeur plus élevée, et dépasser 10 dioptries.

Sans équipement optique, l’hypermétrope doit fournir un effort de mise au point, le réflexe d’accommodation, pour obtenir une vision nette. Cet effort visuel est nécessaire en vision de loin, mais plus encore en vision rapprochée, c’est pourquoi c’est en vision de près que la vision se trouble. Cet effort permanent peut provoquer une fatigue visuelle et des maux de tête qui sont facilement évitables en portant une correction optique adaptée.