CR 39

CR39 est le nom du brevet américain (Colombia Resin N° 39) déposé par PPG industries pour qualifier le verre ophtalmique organique (ou plastique) d’indice 1,50. Inventé avant 1940 c’est un polymère thermodur, le poly(diéthylène glycol bisallylcarbonate).

Qualités : Très bonne qualité optique sans déformation géométrique car la constringence ou nombre d’Abbe est de 58, la meilleure qui existe. Matière très légère et résistante à la casse. Existe en sphérique ou asphérique.

Défauts : Faible résistance mécanique au perçage et aux rayures. Épaisseur importante. Faible protection UV pour l’organique d’indice 1,5 (coupure UV jusqu’à 355 nm). Traitements de surfaces possibles (antireflets et vernis durcisseur).

Matière la plus vendue aujourd’hui. On n’a toujours pas trouvé mieux en rapport qualité-prix.

MR8 ou 1.6

Verre organique présentant un bon compromis constringence-indice-résistance-prix. Deuxième matière la plus vendue après le CR39. Constringence 42. Indice 1,60. Existe en sphérique ou asphérique. Tous types de traitements de surface disponibles.

Meilleure résistance mécanique aux chocs que le CR39 (8 fois plus résistant). Conseillé pour les montures percées. Bonne protection UV.

Trivex

Matériau développé par PPG industries. Appelé aussi PNX. Constringence 43. Indice 1,53.

C’est un verre plus résistant que le polycarbonate. Peu utilisé car très semblable au MR8.

Performances optiques, légèreté, résistance aux chocs

Trivex, la matière sans compromis.
Trivex-Triangle-Mega

Caractéristiques techniques

Indice : 1,53 Constringence : 45
Densité : 1,11 g/cm3 Coupure UV : 380 nm
Performances optiques : Trivex, bénéficie d’une grande transparence et clarté grâce à sa constringence élevée de 45 et bloque la totalité des UVa et UVb.
Léger et Fin : D’une densité de 1,11 g/cm3, le Trivex est 25% plus léger qu’un organique classique, 10% plus léger qu’un polycarbonate.
Résistance : Trivex est aussi résistant aux chocs qu’un polycarbonate.

Polycarbonate

Le polycarbonate (PC) est un matériau difficilement inflammable découvert en 1953 par trois chercheurs travaillant pour Bayer AG, Schnell, Bottenbruch et Krimm. Sa première mise sur le marché date de 1958. Il est commercialisé sous plusieurs noms : Makrolon de Bayer SA, Lexan de Sabic, Xantar de DSM ou Durolon d’Unigel.

Le polycarbonate est un polymère issu de la polycondensation du bisphénol A (BPA) et d’un carbonate ou du phosgène, ou par transestérification. On obtient ainsi une matière plastique disposant d’excellentes propriétés mécaniques et d’une résistance thermique permettant une utilisation entre -100 °C et 120 °C.

La très grande transparence de cette matière est exploitée pour la fabrication de verres optiques, des CD et DVD, des lentilles de caméras thermiques (caméras infrarouge) ou encore de vitres de phares automobiles. En forte épaisseur, il possède une légère teinte jaune.

Qualité optique moyenne car constringence faible de 32. Son indice de réfraction (dans le visible) est de 1,591.

Protection UV totale (coupure UV à 380 nm). Initialement conseillé pour les montures percées, il est peu à peu remplacé par le MR 8. Il peut gêner fortement certains yeux à cause des aberrations chromatiques. Il est utilisé surtout pour les lunettes de sécurité dans les conditions mécaniques et chimiques extrêmes.

Son excellente résistance aux chocs en fait un matériau très approprié pour la fabrication de casques de moto ou de boucliers de police, mais aussi de mobilier.

1.67 et 1.74

Verres organiques présentant les meilleures performances en minceur de verres. Matières vendues essentiellement pour les personnes attachées à l’esthétisme de verres amincis. Constringence 32 et verre conseillé pour les corrections comprises entre + ou – 4 à + ou – 6 pour l’Indice 1,67 et Constringence de 33 et verre conseillé pour les corrections supérieures à + ou – 6 pour l’indice 1.74. Ils existent en sphériques ou asphériques. Tous types de traitements de surface disponibles. Pas de coloration possible sur l’indice 1.74.

Conseillé pour un rendu esthétique verre / monture. Excellente protection UV.

Verre Minéral

Le verre minéral est fabriqué à partir de la silice. Il possède une excellente qualité optique mais des inconvénients majeurs. Il est lourd surtout quand on augmente l’indice de réfraction du verre car on inclut des sels de métaux lourds. En effet la densité peut aller jusqu’à trois fois la masse d’un verre organique équivalent. Il se casse facilement et il est donc considéré comme dangereux car risque de blessures de l’œil. Il n’est pas autorisé à la vente pour les personnes de moins de 18 ans. Faible protection contre les UV (Coupure UV de 335 nm pour l’indice 1,5). Il représente aujourd’hui moins de 5 % des ventes totales.